Vous aussi, vous êtes-vous demandés si le COVID19 peut être diffusé par les aliments?

Corona-virus-cibo

« Aucun cas de transmission par voie alimentaire, c’est-à-dire par ingestion d’aliments contaminés par le virus, n’a encore été décrit. Cependant, le risque zéro en médecine n’existe pas », dit Burioni, un famous virologist italien, dans son blog Medical facts. Nous ne pouvons donc pas répondre avec certitude à cette question, mais nous pouvons « certement affirmer que le risque de contamination par cette voie est extrêmement faible ».
Antonello Paparella est du même avis. Le Professeur de microbiologie alimentaire à l’Université de Teramo, interrogé par le Fait Alimentaire, souligne que « normalement les virus qui causent des maladies respiratoires ne se transmettent pas par voie alimentaire »; toutefois, dans le cas du nouveau coronavirus, il n’y a pas encore de preuves pour l’exclure entièrement. Mais si la transmission devait être identifiée, selon le Professeur, ce serait quand même une exception et non la règle.
Il ne faut pas s’inquiéter, mais être prudent. Selon Burioni, en effet, « avec des banals petits moyens est vraiment possible de réduire davantage ce risque théorique déjà limité ». Voyons qu’ils sont.

Éviter la consommation d’aliments crus ou mal cuits d’origine animale. 

Il faut avoir des précautions même pendant la manipulation. Avant la cuisson, si nous mettons de la viande et du poisson cru dans le frigo, nous devons les stocker dans des conteneurs étanches, les séparer des aliments cuits (qui doivent être conservés dans des récipients couverts) et des fruits et légumes (qui doivent avoir leur propre tiroir), comme Prof. Paparelle précise. Après la cuisson, nous ne devons pas oublier d’utiliser d’autres outils que ceux que nous avons utilisés pour les aliments crus.

Selon les données fournies par l’OMS, les coronavirus sont sensibles aux conditions normales de cuisson et sont inactivés à 70°C; il convient donc, si l’on veut abattre tout risque, de consommer ces aliments cuits plutôt que crus.

Si le virus ne survit pas à la cuisson, au contraire, il résiste très bien dans le réfrigérateur (où il n’est pas capable de se multiplier) et encore mieux dans le congélateur. « Aucun problème, par contre, pour les aliments industriels, parce qu’il est prouvé que les procédures de pasteurisation et d’assainissement adoptées par les entreprises sont en mesure d’éliminer le virus SARS », proche parent du Covid 19, dit Prof. Paparella.

Faut-il encore dire qu’après les avoir manipulés, nous devons aussi nous laver les mains? Désormais nous le savons tous.

Que faire alors avec des fruits et légumes (que vous ne pouvez pas cuire?)

Le Professeur Paparella dit que « les fruits et légumes ont des structures superficielles qui, contrairement à la viande et au poisson, rendent plus difficile la persistance des micro-organismes ». Pour réduire davantage ce risque théorique déjà faible d’infection par les plantes e le fruits, il suffit donc de les laver soigneusement avec de l’eau courante, et peut-être même avec l’utilisation de sanctificateurs si vous avez des doutes, avant de les consommer crus.

Mais là encore, il faut prendre quelques précautions pour éviter le moindre risque, comme celui d’éliminer immédiatement d’éventuels emballages extérieurs (par exemple, les barquettes dans lesquelles les légumes frais sont préparés) ou les sachets jetables utilisés le cas échéant, et de nettoyer les surfaces de la cuisine avec lesquelles ils sont entrés en contact.

A cet égard, il faut dire que certains désinfectants se sont avérés plus efficaces que d’autres contre les coronavirus : l’éthanol, c’est-à-dire l’alcool, à 62-71%, l’eau oxygénée à 0,5% et l’hypochlorite de sodium (l’amuchine désormais célèbre, ou plus simplement une javel) à 0,1% sont en mesure d’éliminer le virus en une minute. Mais ces précautions n’ont de sens qu’en cas de quarantaine ou de cohabitation avec des personnes potentiellement exposées au virus.

Pour concluder nous vous rappelons que le respect de bonnes pratiques d’hygiène lors de la manipulation, de la préparation et de la conservation des aliments frais et cuits est une règle qui, comme le lavage des mains, qui devrait toujours être adoptée, pas seulement en cas d’épidémie.

Nous espérons avoir été utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Joignez-vous à notre liste d'envoi. Restez toujours à jour.